Marc Cain utilise des cookies afin de concevoir vos achats en ligne et votre expérience shopping personnelle de la manière la plus agréable possible. Grâce à l'utilisation de nos cookies d'analyse, nous sommes en mesure d'améliorer constamment la qualité de notre page d'accueil - à votre avantage ! Voici d'autres informations concernant nos cookies.

Anny Divya est la plus jeune femme qui a jusqu’à présent piloté un Boeing 777. Mais, pour y arriver, elle a dû franchir de nombreux obstacles.

#MysteriousWomen #MyDream

Née en1987 en Inde, Anny Divya avait déjà toute petite le souhait de voler et de devenir pilote un jour. Même si à l’époque elle n’avait encore jamais pris place dans un avion, elle tenait à son rêve. Ses parents n’étaient tout d’abord pas enchantés par cette idée. Mais lorsqu’elle a bénéficié de l’une des 24 places très sollicitées de formation de pilote, son père lui a financé ses études d’aviation. Anny Divya se souvient d’une conversation avec sa mère par laquelle elle tentait de la convaincre de sa passion : « maman, je veux absolument voler ».
Il n’était pas habituel dans sa famille d’investir autant d’argent pour la formation d’une fille. Les critiques n’ont pas vraiment accueilli ces souhaits professionnels avec enthousiasme. Aujourd’hui, cette pilote connaît le succès auprès d’Air India et elle est jusqu’à présent la plus jeune femme à piloter le Boeing 777, un long courrier de grande capacité. Anny Divya est un exemple pour de nombreuses jeunes filles et femmes – sa force, son enthousiasme et sa détermination l’ont amenée là où elle a toujours voulu être.
Quel était ton rêve d’enfant ?
Mon plus grand rêve était de devenir pilote. Toute jeune fille, je me suis adressée à ma mère et je lui ai dit : “je veux voler. Je veux voler comme un oiseau dans le ciel. Je veux approcher les nuages. Comment dois-je faire ?” Ma mère m’a dit que si c’était ce que je voulais faire, je devais devenir pilote. Il n’y avait même pas d’aéroport là où je vivais à l’époque. La première fois que je suis montée à bord d’un avion c’était pour apprendre à piloter.

Qu’as-tu ressenti lorsque tu as été dans les nuages pour la première fois ?
Je pense que tous les enfants observent le ciel et les nuages et souhaitent savoir ce que l’on ressent en y accédant. C’est comme si la fantaisie du ciel nous était donnée, ce que l’on peut ressentir et on veut y aller. La première fois que j’y étais, je pensais : “waouh, je suis au ciel”. Et croyez-moi, aujourd’hui encore lorsque je rentre et sort des nuages je ressens la même chose. C’est étonnant !

Quel a été le moment le plus magique de ta carrière ?
J’ai été la plus jeune femme commandant de bord dans le plus long aéronef à biréacteur du monde (Boeing 777). Ceci a été le moment le plus magique de ma vie !

Puis-je t’interroger sur ta philosophie de vie. Où puises-tu ta motivation ?
Lorsque je suis arrivée pour mon entraînement initial, beaucoup de gens se sont moqué de la manière dont j’étais habillée, de mon style et même de mon langage. OK, si je fais des erreurs, les gens se moqueront et j’attendrais jusqu’à ce qu’ils aient fini de rire et je dirais OK, si vous avez fini de rire, dites-moi ce qu’il faut faire parce que j’ai envie d’apprendre. Et ceci m’a aidée à apprendre beaucoup plus de choses et j’ai grandi beaucoup plus vite et je ne sais pas quand cela s’arrêtera.